Soirée LoRA / LoRaWAN

Le Long-Range Wide-Area-Network est un protocole de communication radio permettant de connecter des machines ou des objets entre eux en consommant très peu d’énergie.  Il est par exemple utilisé dans le cadre des villes intelligentes, du monitoring industriel ou encore de l’agriculture.

Afin de vous présenter ce réseau LoRA et le protocole associé LoRaWAN, le LOG vous invite à une soirée dédiée, où nous vous expliquerons comment ce réseau et ce protocole fonctionnent, quels en sont les avantages et les inconvénients, etc.

Cette soirée aura lieu le jeudi 10 novembre, de 19h à 20h30, à La Casemate, et est gratuite.

Inscription obligatoire ici.

Initiation Arduino pour débutants

Le système de prototypage Arduino est sans l’ombre d’un doute la brique de base de beaucoup de projets de makers, et a notamment permis le développement rapide des imprimantes 3D grand public : aujourd’hui encore, un grand nombre d’imprimantes du commerce sont pilotées par une carte de type Arduino, ou utilisent un firmware développé avec les librairies Arduino.

Le LOG  organise justement une initiation autour de ce système à destination des débutants.

Au programme :

  • câblage d’un montage simple avec une carte Arduino Uno ;
  • utilisation du logiciel Arduino pour programmer une carte de prototypage ;
  • lecture d’un signal en provenance d’un capteur ;
  • pilotage d’un actionneur ;
  • programmation d’un système qui combine capteurs et actionneurs.

Cette initiation aura lieu le jeudi 3 novembre, de 18h à 21h, à La Casemate.

Inscription obligatoire ici.

 

Les rencontres de l’impression 3D

Dans la continuité des Reprap Party, le LOG est heureux d’organiser le premier évènement à La Casemate, nouveau lieu d’hébergement : Les rencontres de l’impression 3D.

Que vous soyez un guru, un débutant, un futur utilisateur ou un simple curieux, que vous ayez besoin d’aide pour assembler ou simplement régler votre imprimante 3D, ou que vous souhaitiez tester de nouveaux filaments, ces rencontres vous permettront d’échanger de manière informelle avec d’autres passionnés de la région grenobloise.

Quel que soit votre niveau, ce sera l’occasion d’aborder les divers aspects de l’impression 3D : conception de pièces, impression 5 axes, filaments écologiques, impression résine, problématiques de recyclage…

Vous pourrez, si vous le souhaitez, venir avec votre propre imprimante pour vous faire aider, ou réaliser des démonstrations (il ne sera toutefois pas possible de faire fonctionner les imprimantes de type résine).

Date : samedi 11 juin, de 14h à 18h

Lieu : La Casemate

Réservation obligatoire

 

Sortie de la Matrice

C’est fait, le LOG a repris ses activités dans la vraie vie ! Comme indiqué dans un précédent article, les membres se retrouvent désormais à La Casemate, les jeudis soir, de 17h à 21h.

Pour des raisons administratives, le Fablab n’était pas accessible hier soir (hormis pour une visite), mais les membres ont pu reprendre leurs hacks dans des conditions très confortables.

Comme nous ne sommes pas dans nos propres locaux, l’accès n’est pas libre comme c’était le cas auparavant : l’adhésion au LOG est ainsi obligatoire. Si vous souhaitez néanmoins passer nous voir, il faudra impérativement nous contacter 72h à l’avance, afin que nous puissions valider votre présence avec La Casemate.

Il ne nous reste plus qu’à honorer notre part du contrat qui consiste à participer activement aux activités de La Casemate. Notez qu’un premier atelier LOGreLight devrait être mis au programme dès le mois de décembre : il nous faudra donc des volontaires.

Bon hacks !

Ell’O Web

Nouvelle session pour le projet Ell’O Web, porté par l’association Objectif pour l’Emploi. Ce projet vise à promouvoir les métiers du numérique auprès des filles. Durant une semaine, du 2 au 5 novembre, des lycéennes de seconde et première suivront des initiations à l’informatique, au hardware, au montage vidéo, à la communication, aux métiers du web, ou encore au codage de jeux vidéo.Cette fois encore, le LOG assurera, sur une journée (jeudi 4 novembre), un atelier autour de l’impression 3D.

Pour celles qui veulent se lancer dans l’aventure, rendez-vous sur le  formulaire d’inscription !

Vous pouvez retrouver le projet Ell’O Web et Objectif Pour l’Emploi sur :

C’est la rentrée !

Après une longue période de sommeil, le LOG devrait très prochainement reprendre du service !

Comme vous le savez, nous avons, en fin d’année dernière, pris la décision de quitter notre local, du fait d’une situation déjà difficile aggravée par la crise sanitaire, et d’une année 2021 très incertaine.

Les membres du bureau ont creusé plusieurs pistes pour retrouver un lieu permettant aux adhérents de se réunir et de poursuivre leurs activités. Nous sommes donc très heureux de vous annoncer que La Casemate a accepté de nous héberger de nouveau¹ ! Les modalités exactes sont encore en discussion, mais, à priori, nous pourrions nous retrouver là-bas tous les jeudis, de 17h à 21h.

Ce créneau horaire est certes limité, mais cet hébergement offre cependant un certain nombre d’avantages. Par exemple, contrairement au LOGal, nous n’aurons pas à gérer les aspects administratifs et de sécurité (gestion ERP). De plus, suite à l’incendie, l’étage de La Casemate a été entièrement rénové, et propose des espaces très confortables. La proximité du Fablab sera également l’occasion de côtoyer pas mal de monde, et ainsi de favoriser les échanges avec d’autres makers. Le dernier point notable est que nous serons en mesure de réduire de manière significative la cotisation, ce qui devrait favoriser le brassage des adhérents.

Concernant le Fablab, les discussions sont en cours pour trouver un mode de fonctionnement nous permettant d’y accéder de manière assez souple. Il y aura bien sûr des limitations, du fait par exemple de la taille limitée du lieu, et que celui-ci est habituellement fréquenté par les adhérents de La Casemate, mais nous devrions trouver une solution bénéfique à tous.

En contre-partie, les adhérents du LOG devront s’engager à participer de manière régulière aux activités de La Casemate, en animant des ateliers, conférences ou autres évènements. Dans la pratique, cela ne changera pas beaucoup de ce que nous faisions ces dernières années, hormis le fait que la fréquence de ces actions sera sans doute plus importante. Nous allons, par exemple, très rapidement remettre au programme l’atelier LOGreLight : celui-ci avait été programmé avant la pandémie, mais une seule session avait pu avoir lieu. Des initiations pourront également être proposées, comme l’impression 3D, l’Arduino ou des logiciels (Kicad, FreeCAD…).

Nous n’avons pas encore de date exacte pour la reprise des activités, mais nous espérons que cela pourra se faire d’ici fin septembre ou début octobre. Nous posterons plus d’informations ici même, sur notre liste publique, ainsi que sur Tweeter et Facebook.

À très vite, donc !

¹ peu après sa création, le LOG a été hébergé pendant plusieurs années à La Casemate, dans l’ancienne salle ADN, puis sur le plateau du Fablab lorsque celui-ci a été créé, avant de louer son propre local, fin 2014.

R2Home, GPS Guided Parachute Recovery System

Yohan, qui a récemment rejoint le LOG, est lycéen le jour, et maker la nuit (enfin, en étudiant sérieux, il est surtout maker pendant les vacances !). Depuis plusieurs années, il travaille sur un projet de récupération de ballons-sondes. En effet, une fois que le ballon a atteint son altitude maximale (~30km), il explose, et les instruments qu’il transporte redescendent, freinés par un parachute. Le problème c’est qu’il peut alors atterrir n’importe où ! Non seulement il peut être impossible de retrouver le matériel (coûteux), mais celui-ci peut éventuellement tomber sur une route, provoquant un accident, ou, dans le meilleur des cas, finir dans une forêt ou au fond d’un lac, et polluer l’environnement.

Le but du projet R2Home est donc de pouvoir contrôler la descente des instruments, en guidant le parachute et son chargement jusqu’au point de départ (ou aussi proche que possible), tout en lui évitant les zones à risque (routes, forêts, étendues d’eau..).

La première difficulté que Yohan a dû résoudre est le déploiement du parachute : en effet, il s’agit d’une voile plus proche du parapente que du parachute (plus facilement dirigeable), et demande donc plus de traction pour se déployer. Or, à 30km d’altitude, l’air se fait rare, et n’exerce donc pas une force suffisante pour extraire le parachute. L’idée est donc d’utiliser un petit parachute, plus classique, qui fait office d’extracteur du parachute principal, et qui est déjà déployé lors de la montée, lui permettant ainsi d’être immédiatement fonctionnel lors de l’explosion du ballon.

Mais à cela vient s’ajouter une autre difficulté, imposée par la réglementation : à tout instant, la vitesse de descente ne doit pas dépasser 5m/s. Il faut donc que l’extracteur soit assez grand pour freiner la charge et rester en dessous de cette limite de vitesse, mais assez petit pour ne pas perturber le vol une fois le parachute principal déployé à l’altitude choisie ! L’astuce consiste à utiliser une ligne pour le mettre plus ou moins en torche, et ainsi réduire sa traînée. Dit de cette façon, ça paraît simple, mais c’est ce qui a principalement occupé Yohan depuis qu’il a commencé le projet. D’essais en échecs (il ne compte plus le nombre de largages depuis le drone DJI S800 Evo, acheté grâce au financement participatif), il vient finalement de franchir une étape importante, en mettant au point un système fiable de déploiement.

La suite va donc consister à se focaliser sur le pilotage en lui-même, pour guider le parachute de vol et son chargement jusqu’à sa destination. La partie mécanique de pilotage, plus classique, est elle aussi résolue : 2 servos-treuils modifiés actionnent les suspentes et permettent de diriger le parachute. Reste donc la partie logicielle : GPS, accéléro, filtrage… sont les éléments avec lesquels Yohan va maintenant devoir jouer ;o)

Update : le 13 mai dernier, Yohann a été interviewé dans l’émission Carnets de Campagne ;o)

Ell’O Web

Une nouvelle session du projet Ell’O Web, porté par l’association Objectif pour l’Emploi, a eu lieu du 8 au 12 février, dans les locaux de Simplon. Ce projet, visant à promouvoir les métiers du numérique auprès des filles, a accueilli durant une semaine des lycéennes de seconde et première, pour des initiations à l’informatique, au hardware, au montage vidéo, à la communication, aux métiers du web, ou encore au codage de jeux vidéo.Contrairement aux deux premières sessions qui avaient eu lieu au LOGal, les animateurs du LOG se sont déplacés dans les locaux de Simplon, le mercredi 10 février, pour animer un nouvel atelier autour de l’impression 3D.

Les lycéennes ont cette fois encore réalisé un petit support de téléphone, adapté à leur appareil : modélisation (Onshape), tranchage (PrusaSlicer), et impression. Les retours sur cette journée sont très positifs, et c’est avec grand plaisir que nous retrouverons une nouvelle équipe, très certainement à l’automne.

Conférence LoRaWAN et The Things Networks

En parallèle de la conférence TTN (The Things Networks) 2021 qui se déroulera du 25 au 29 janvier, Oliv’ vous propose une visio-conférence grenobloise en ligne, gratuite, ouverte à toutes et à tous.

Il vous montrera comment connecter une carte à TTN, puis Node-Red, Home Assistant, IFTTT ou Tagio.io, selon les demandes des personnes présentes.

Cette visio-conférence aura lieu le lundi 25 janvier, à 21h. Inscription recommandée sur Mobilizon.fr. Le lien vers la visio-conférence sera donné  la veille ou le jour même.

Plus d’infos sur le wiki.

Borne d’arcade Tabletop

Lors d’une sortie dans un salon de retro-gaming, Jody a pu se plonger dans l’univers des salles d’arcades des années 80 et 90. Après avoir admiré flippers et autres jeux hors de prix (!), et de taille peu adaptée à son intérieur (« selon ma femme »), l’idée de construire sa propre borne d’arcade a tout doucement fait son chemin.

Pour relever ce goût du défi, et combler cette nostalgie des années 80, Jody a décidé d’utiliser les outils et l’espace disponibles au LOG. Par soucis de place et pour des facilités de transport, il a finalement décidé de partir sur un modèle type tabletop, que l’on peut poser sur une table, donc.

Quelques planches de contreplaqué de 15mm, un Raspberry Pi, des boutons trouvés dans le commerce, et un écran de récupération plus tard, Jody se lance.

Il a tout d’abord dessiné et découpé sur la découpeuse laser un gabarit pour les différentes parties en bois de la borne. Après dégrossissage à la scie sauteuse, et suivi du gabarit avec une défonceuse, l’ensemble est assemblé avec quelques vis à bois, des tasseaux et un peu de colle.

Après ponçage et application d’une sous-couche, l’électronique est rapidement posée : les premiers essais furent concluants :o)

Il ne restait plus qu’à l’habiller pour la rendre WAF compliant : sur ce point, Laurie avait son mot à dire ! Après discussions, ils ont opté pour un pattern Art-déco-8bit-Kong du plus bel effet.